Inscrivez-vous à notre newsletter

Faites la guerre aux puces et tiques !

Si elles aiment se loger dans la fourrure de vos animaux domestiques, les puces et les tiques n’en demeurent pas moins des ennemies à combattre. Car outre les démangeaisons qu’ils provoquent, ces parasites peuvent induire des maladies. Des traitements appropriés s’imposent.

Avec l’arrivée des beaux jours, des hôtes indésirables ont tendance à élire domicile – et à se multiplier – dans le pelage de vos chiens et chats.Ces infestations irritantes doivent être traitées rapidement pour éviter des complications. Sachez, par ailleurs, que certains produits jouent un rôle préventif efficace.

Les puces : assoiffées de sang

Si votre animal se gratte frénétiquement et que vous apercevez dans son pelage de petits insectes noirs et des pellicules brunes, il est plus que probable que votre compagnon soit parasité par les puces. En effet, la piqûre et la salive des puces sont très irritantes et provoquent des démangeaisons, à l’origine de croûtes sur la peau et parfois d’un phénomène allergique.

Non seulement les grattements intensifs peuvent entraîner des infections cutanées, mais de plus, en se léchant, votre animal risque d’avaler les vers intestinaux dont certaines puces sont porteuses.

On agit

Il existe de nombreux produits vendus en pharmacie pour combattre les puces : shampoings, poudres, pipettes contenant un liquide à appliquer sur la peau. Certains de ces produits, de même que les colliers anti-puces, peuvent être utilisés à titre préventif. Il existe par ailleurs de nouveaux produits actifs contre les puces et les vers. Demandez conseil à votre pharmacien.

Les tiques : vecteurs de maladies

Présentes dans les sous-bois, les buissons ou les broussailles, les tiques s’accrochent à la peau de vos animaux pour aspirer leur sang, et leur salive irritante provoque d’intenses démangeaisons cutanées. Il est important de savoir que certaines tiques peuvent aussi transmettre des maladies dangereuses pour la santé de votre animal, comme la piroplasmose (qui provoque une anémie) mais aussi la maladie de Lyme, également transmissible à l’homme.

On agit

Les tiques présentes dans le pelage de votre animal doivent être retirées dans les plus brefs délais et dans leur intégralité à l’aide de pinces spéciales vendues en pharmacie. Ces infestations peuvent être prévenues par l’application à l’aide de pipettes d’un produit anti-parasitaire qui protège, durant plusieurs semaines, à la fois des tiques mais aussi des puces.Si vous promenez régulièrement votre chien dans des endroits broussailleux, munissez-le d’un collier anti-tiques.

5 bons réflexes

1. Lors d’infestation par des puces ou des tiques, traitez en même temps tous les chats et chiens qui vivent sous votre toit.

2. Traitez votre animal mais également son environnement.

3. Passez l’aspirateur régulièrement et assainissez votre maison à l’aide de sprays ou de poudres afin que votre animal ne soit pas infesté à nouveau. N’oubliez pas ses endroits de prédilection : tapis, fauteuils, panier, siège ou coffre de voiture (les larves de puces vivent entre autres dans les tissus).

4. Vermifugez tout animal porteur de puces à cause des risques d’infestation par des vers intestinaux.

5. Après chaque promenade dans les bois avec votre chien inspectez son pelage afin de détecter d’éventuels intrus. Sachez que si les puces ne vivent pas sur les êtres humains, vous n’êtes pas à l’abri de leurs piqûres.

Les tiques étant responsables de maladies graves chez le chien et le chat, veillez à surveiller régulièrement la peau de votre animal de compagnie.